L’accord de divorce et les questions financières

Dans le cadre d’un divorce, les questions financières sont toujours un point de discorde. Les conjoints doivent déterminer la façon dont leurs actifs et passifs seront partagés, ce qui peut être une tâche ardue. Il est important que les époux négocient un accord financier qui fonctionne pour eux deux et qu’ils puissent chacun vivre de manière indépendante après le divorce.

Les actifs

Les actifs sont tous les biens matériels détenus par les époux. Cela inclut toutes les propriétés, valeurs mobilières, comptes bancaires et autres avoirs possédés par l’un ou l’autre des époux. Dans le cadre d’un divorce, il est important que les époux déterminent comment ces actifs seront partagés entre eux. Les conjoints peuvent choisir de vendre certaines propriétés ou comptes d’actifs et de partager le produit liquidé ou de donner à l’autre conjoint une partie des actifs en question.

Les passifs

Les passifs sont toutes les dettes détenues par les époux. Cela inclut tous les prêts à la consommation, prêts hypothécaires et autres dettes contractées par l’un ou l’autre des époux. Dans le cadre d’un divorce, il est important que les époux déterminent comment ces passifs seront répartis entre eux. Les conjoints peuvent choisir de rembourser certaines dettes à l’aide des produits liquidés des ventes d’actifs ou attribuer certaines dettes à l’un des conjoints.

Conclusion

Dans le cadre d’un divorce, il est important que les époux négocient un accord financier qui fonctionne pour eux deux. Les conjoints doivent déterminer la façon dont leurs actifs et passifs seront partagés afin qu’ils puissent chacun vivre de manière indépendante après le divorce. Il est essentiel que chaque partie comprenne pleinement la négociation et accepte l’accord financier proposé.

Nous recommandons aussi  La nouvelle loi sur le divorce: quels sont les changements?