Contrat AESH : l’accompagnement des élèves malentendants en dispositif ULIS collège

Le handicap auditif est une réalité pour de nombreux élèves qui doivent être accompagnés au quotidien pour pouvoir suivre une scolarité adaptée à leurs besoins. Le contrat AESH (Accompagnants des Élèves en Situation de Handicap) permet d’assurer cet accompagnement et de faciliter l’intégration des élèves malentendants dans les classes en dispositif ULIS (Unité Localisée pour l’Inclusion Scolaire) au collège. Cet article se propose d’étudier le rôle des AESH et leur apport indispensable dans ce contexte particulier.

Le dispositif ULIS : un cadre adapté pour les élèves malentendants

Les dispositifs ULIS ont été créés pour permettre aux élèves en situation de handicap, dont les malentendants, de suivre une scolarité adaptée à leurs besoins spécifiques. Ces dispositifs sont mis en place dans les établissements scolaires, notamment les collèges, et visent à favoriser l’inclusion des élèves handicapés au sein de classes ordinaires. Les élèves bénéficiant d’un dispositif ULIS peuvent ainsi suivre un enseignement adapté tout en étant intégrés dans la vie scolaire et sociale de leur établissement.

Les ULIS collège sont encadrées par un enseignant spécialisé, appelé coordonnateur, qui travaille en collaboration avec les autres enseignants et les professionnels du secteur médico-social. Les élèves malentendants bénéficient ainsi d’un accompagnement pédagogique personnalisé et d’un soutien dans leurs apprentissages, tant sur le plan des connaissances que sur celui de la communication et de l’autonomie.

Nous recommandons aussi  La diffamation en ligne : enjeux, responsabilités et recours

Le rôle essentiel des AESH auprès des élèves malentendants en ULIS collège

L’accompagnant d’élève en situation de handicap (AESH) joue un rôle crucial dans l’accompagnement des élèves malentendants au sein du dispositif ULIS collège. En effet, ces professionnels sont formés pour intervenir auprès des élèves ayant des besoins spécifiques liés à leur handicap, en complément du travail réalisé par les enseignants et les autres acteurs impliqués.

L’AESH a pour mission principale d’aider l’élève malentendant dans ses apprentissages et dans sa communication avec les autres élèves et les enseignants. Il peut être amené à intervenir de différentes manières :

  • Faciliter la compréhension des consignes, notamment en adaptant le langage ou en utilisant la Langue des Signes Française (LSF) si nécessaire ;
  • Soutenir l’élève dans la réalisation de ses travaux et activités scolaires ;
  • Adapter les supports pédagogiques pour rendre les contenus accessibles à l’élève malentendant ;
  • Favoriser l’inclusion sociale de l’élève en facilitant ses interactions avec ses camarades et les adultes de l’établissement.

Il est important de souligner que l’AESH n’a pas vocation à se substituer à l’enseignant, mais bien à travailler en étroite collaboration avec lui pour assurer un accompagnement adapté à l’élève malentendant.

Le contrat AESH : un dispositif encadré et reconnu

Pour exercer la fonction d’AESH, les professionnels doivent être titulaires d’un contrat AESH, qui garantit la qualité et la pérennité de leur intervention auprès des élèves en situation de handicap. Ce contrat est un contrat de droit public, ce qui confère aux AESH un statut particulier et une reconnaissance officielle. Il est généralement conclu pour une durée d’un an, renouvelable dans la limite de six ans, et peut déboucher sur un CDI dans certains cas.

Nous recommandons aussi  Les erreurs à éviter lorsque vous recherchez des conseils juridiques

Les AESH bénéficient également d’une formation spécifique pour les accompagner dans leur mission auprès des élèves en situation de handicap. Cette formation aborde notamment les notions clés liées au handicap auditif et aux techniques d’accompagnement adaptées, ainsi que les aspects législatifs et réglementaires relatifs à l’inclusion scolaire des élèves malentendants.

Enfin, il convient de noter que le recrutement des AESH est encadré par des critères précis, qui visent à garantir la qualité des professionnels intervenant auprès des élèves en situation de handicap. Parmi ces critères figurent notamment le niveau de qualification (au minimum un diplôme de niveau 4, c’est-à-dire le baccalauréat ou équivalent) et l’expérience professionnelle dans le domaine de l’accompagnement des personnes en situation de handicap.

En résumé, le contrat AESH constitue un dispositif clé pour assurer l’accompagnement des élèves malentendants dans les classes en dispositif ULIS collège. Grâce à leur formation et à leur expérience spécifique, les AESH apportent un soutien indispensable aux élèves concernés, contribuant ainsi à favoriser leur inclusion scolaire et sociale et à leur offrir les meilleures chances de réussite.